•  Télécharger la thèse

    Résumé

    Pour construire la ville durable, systèmes de représentations et usages demandent à être revus dans notre société moderne. Revenir sur cet ordre symbolique et pratique, c'est revenir sur notre rapport à la Nature, à l'Autre, à nous-mêmes, et à notre Idéal. En ce sens, la place faite à la science et à la technique est nécessairement à interroger, et avec elle, celle de la productivité et d'une vision libérale de la vie en société. Le développement des sciences et des techniques a effectivement généré une productivité dévastatrice au niveau écologique, et l'idéologie libérale empêche le politique de corriger les erreurs commises sur le plan humain comme sur le plan de la biosphère. Une philosophie de la décroissance favorisant les valeurs de bien-être aux dépens des valeurs productivistes et libéralistes, une philosophie faisant triompher l'ontologique devant la logique et l'instrumentalisme, pourrait modifier les attitudes mercantiles, et permettre à notre société de prendre le virage qu'il lui faut prendre. Cette révolution en termes de valeurs n'est pas sans risque sur le plan des idéologies, ni sans modifier par ailleurs nos identités en profondeur. Pour accompagner le phénomène de résilience sur le plan social, un travail intérieur, c'est-à-dire en chacun de nous, doit être engagé.

    Directeur de thèse : Thierry Paquot / Laboratoire de rattachement : GERPHAU

     

     


  • Séverine Duchemin

    Architecture écologique, Habitat bio-climatique

    4, square des Clôteaux
    35200 Rennes
    tél : 06 28 48 41 85
    courriel : sev.duchemin@hotmail.fr


  • Accueil



    Séverine Duchemin,
    architecte dplg

    Agence Bio-Sève Habitat, membre du groupe SPHERE Architectes

     

    Architecte-urbaniste de formation,
    docteur en écologie urbaine, je développe depuis une dizaine d'années un savoir-faire sur les techniques architecturales écologiques dans le cadre du bâti ancien et de la construction neuve. Je privilégie des matériaux sains, locaux, économes en énergie, mis en œuvre par des entreprises locales.

       


     

     

     

     

     

     

     


  • La philosophie attachée au concept de développement durable est à la base de la pensée de Bio-Sève Habitat sur l'architecture et sur une politique publique de l'espace.

    L'idée première de l'agence est de développer de manière concrète et concertée un bâtiment sain et écologique. Pour ce faire, je choisis de développer une logique de projet simple, indépendamment des modes, efficace, propre à des convictions, à un site, à des commanditaires, et donnant des résultats sur le plan des économies d'énergie.

    Le bon sens, la simplicité, l'intelligence du plan, la responsabilité de l'usager… guident ma pratique. Je préfère, par exemple, donner la part belle à l'exposition du bâtiment et par là aux apports solaires passifs, à l'inertie thermique des matériaux de construction, plutôt qu'à une technologie coûteuse et pas toujours fiable.

    Aussi, l'échange avec le maître d'ouvrage doit nourrir le projet. Il est pour moi un élément indispensable à l'élaboration architecturale. Il permet de tirer profit des expériences de chacun et surtout de répondre précisément aux besoins et aux désirs des usagers. Je suis habituée à assurer ce dialogue constant avec mes commanditaires. La concertation fait pour moi partie du processus de conception, partie intégrante du système de contraintes, au même titre que le sont les particularités paysagères, culturelles et climatiques d'un site.

     


  • Séverine Duchemin, architecte-urbaniste
    née le 9 Avril 1973, à Laval (53)
     

    Formation

    1997 : DPLG d’architecture obtenu à l'École d’architecture de Nantes (44) ; « Cités Métisses – Morphogénèse architecturale et urbaine en Afrique occidentale francophone » ; directrice d’étude : Agnès Deboulet, sociologue.

    1999 : DEA d'urbanisme, Institut d'Urbanisme de Paris, Créteil (94), "Vers une instrumentalisation urbanistique du multiculturalisme? L'expérimentation associative dans un quartier pluriethnique en rénovation. Belleville - Paris XXème" ; directeur d'étude : Jean-Pierre Frey, architecte et sociologue.

    2001-2008 : Doctorat en urbanisme à l’Institut d'Urbanisme de Paris, Créteil (94), “Vers une écologie spirituelle de la ville. Pour une critique du développement durable urbain, approches philosophique et psychanalytique” ; directeur d’étude : Thierry Paquot, philosophe ; financement : ADEME.

    2002-2003 : Formation professionnelle HQE, à l'École d'architecture de Paris-la-Villette, formateur : Pierre Lefèvre, architecte.

    2003 : Formation AEU (Nantes), financée par l'ADEME, délivrée par TRIBU.

     

    Expériences professionnelles

    1995-97 : École d’architecture de Nantes, monitrice en sociologie de l’habitat, chargée des cours et du suivi des travaux des étudiants de 1ère année.

    1997-98 : Agence Saulnier (St Denis-de-la-Réunion), chef de projet sur :

    - La restructuration et réhabilitation du Collège des Ruisseaux, St Louis, budget : 2 500 000 FTTC. - Conception de la Maison de l’enfance, Ravine des Cabris, budget : 3 000 000 FTTC. - LLS, LLTS, logements sociaux, programme d’accession à la propriété pour divers lotissements, Ste Marie.

    - Maison d’animation – Terrain Payet, St André.
    - SDIS en construction modulaire, Le Port.
    - Immeuble Fleuri, surélévation d’un immeuble R+5, St Denis.

    1999-2003 : École d'architecture de Paris-Belleville, vacataire en sociologie de l'habitat chargée des cours et du suivi des travaux des étudiants de 2ème année.

    Mai-Juin 2000 : CCK Architectes (Boulogne Billancourt), architecte-urbaniste responsable :

    - de l'étude urbanistique pour l’application de l’article L111-1-4 du code de l’urbanisme à la RN 445 (Fleury-Mérogis).

    - de l'étude d'un projet de carrefour et d'une place centrale à Fleury- Mérogis.
    - du projet du centre ville de Villeneuve-St-Georges (94).

    Août -Déc. 2000 : Agence Meignan – Architecte (Rennes), architecte-urbaniste chargée : - de l'étude de faisabilité pour des immeubles collectifs : La Haye de Pan (Bruz – 35), La Géraudière (Rennes). - du concours (gagné) de lotissement et restructuration du tissu urbain : 110 lots pour opération mixte, 1 opération d’habitat groupé, 3 immeubles pour logement collectif, 1 espace paysager, 2 places publiques, environ 10 voies secondaires et tertiaires crées : Brécé (35), - du concours de lotissement, 28 lots, 2 places publiques, voies piétonnes, réseau primaire et secondaire, Zac des Fontaines, St Erblon (35), - de projets de bâtiments industriels : LAB (Aéroport de Dinard), CATERPILLAR (Fougères).

    Janv. 2005 : Be3C (Bureau d’étude en construction chanvre), La Mézière (35), architecte-responsable du bureau d’étude, chargée de l’ensemble de la conception de maisons individuelles écologiques, construction neuve ou restauration de bâtis anciens.

    Sept. 2007 : Création de l'agence Bio-Sève Habitat, réalisation de projets en éco-construction, maison individuelles bio-climatiques et tertiaire, collaboration avec Yann Roinnel architecte, Huw Jones architecte, et l'agence 10I2la Architecture.

    2012 : Création du Groupement SPHERE Architectes avec Huw Jones et Yann Roinnel. Groupement spécialisé dans le secteur de l'éco-construction.

    2013 : Participation au groupe de travail BDA (Bâtiments Durables Armoricains).

    1er semestre 2015 et 2016 :  Enseignante vacataire à l'école d'architecture de Nantes.

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique